gradient

CLIQUE N’IMPORTE OÙ ECHAP (ESC) POUR QUITTER

EXPO | TRANSFERT #6 – Derniers jours !


Par , publié le 16/06/16 à 02:06  |  132  lecture(s)

Partenaire de l’événement, nous étions invités à la conférence de presse ainsi qu’à une visite privée en avant-première de TRANSFERT 6. On vous en dit plus sur cette nouvelle édition qui promet de belles choses !

Partager
Tweeter

Avec 5 000 m2 d’espaces répartis sur 5 niveaux, l’ancien Virgin Megastore est la nouvelle cible du collectif TRANSFERT. Ouvert en 1990 et situé place Gambetta, ce temple marchand de l’entertainment s’est imposé au coeur de la ville de Bordeaux pendant une vingtaine d’années. Comme mis sous les verrous depuis 3 ans, ce bâtiment aura bientôt une nouvelle vocation : celle de proposer des produits de consommation de luxe.

En attendant 2017, date à laquelle débuteront les travaux, ce lieu emblématique connait une nouvelle appropriation.

Avec l’appui de la mairie de Bordeaux, le nouveau propriétaire du bâtiment a accepté le projet TRANSFERT et sa volonté d’investir un lieu en devenir, propice à l’expression artistique. Tout en restant fidèle à son courant marginal, à son histoire et à ses valeurs urbaines, le collectif d’artistes s’inscrit dans une nouvelle urbanité. Transfert de visions, transfert d’échelles, transfert de connaissances : l’exposition tend à sensibiliser un public de plus en plus large à l’art urbain contemporain. En parallèle de l’expo qui sera ouverte du 25 juin au 25 septembre 2016, plusieurs actions culturelles sont programmées dont le nouveau concept Hors Les Murs. Intervenant en off de l’événement, H.L.M permettra de multiplier les interventions sur l’ensemble de la métropole bordelaise afin d’élargir le rayonnement du centre névralgique de TRANSFERT 6.

image_transfert

transfert

Avec plus de 40 000 visiteurs en 2015, TRANSFERT attire chaque année de plus en plus de curieux de 7 à 77 ans. Une notoriété qui impose à l’équipe de se développer en interne. Plusieurs postes ont été créés, des médiateurs culturels assurent le relais et deux artistes du collectif se sont consacrés à la scénographie. L’équipe a également proposé d’accueillir les artistes sur place en les logeant si besoin. Largement locaux et français, les artistes sont aussi étrangers cette année, comme DEIH et SEBAS VELASCO (Espagne), FAREWELL GLEO (Colombie), KENDO (Brésil) et MOZONE (Italie).

Enfin, dernier point qui a son importance : le 4e étage ainsi que le rooftop seront consacrés aux afterworks et aux soirées, sur une surface totale de 800 mètres carrés.

Cet événement est la preuve, s’il en fallait une, que ces artistes des arts urbains contemporains sont de plus en plus reconnus et respectés pour leur travail voire admirés pour leurs styles et leur créativité. Si certains d’entre eux profitent de cet engouement par effet de mode, celle du « street-art », d’autres grandissent sans oublier l’essence même de cet art : la rue. A ceux qui pensent que TRANSFERT perd son âme de collectif indépendant et marginal parce qu’il s’acoquine avec de plus en plus de partenaires et d’institutionnels, ils répondront que « l’intelligence est la capacité d’adaptation ». TRANSFERT propose une offre culturelle inédite et une expérience unique à Bordeaux qui est reconnue comme telle désormais. Ils auraient tort de refuser un peu d’aide alors que le concept a fait ses preuves pendant 6 ans.

– Programme pour la dernière semaine –

Mardi 20.09.16 – Atelier masterclass avec l’artiste Nabis, de 14h à 18h.
Vendredi 23.09.16 – Le 4, le club de Transfert #6 vous accueille : Dernier afterwork avec LInyo & Axelo en Dj-set. 
Samedi 24.09.16 – L’exposition, ouverte exceptionnellement de 14h à 23h en présence de nombreux artistes et Djs, une session dédicace et d’autres surprises sont prévues. 

transfert_1

transfert_2

transfert_3

image


article similaire

publicité