gradient

CLIQUE N’IMPORTE OÙ ECHAP (ESC) POUR QUITTER

TAGZ N TOYZ, La nouvelle expo à la Cox Gallery


Par , publié le 07/05/16 à 11:05  |  153  lecture(s)

A l’occasion du lancement d’une nouvelle expo, on vous présente la galerie bordelaise dédiée à l’art urbain qui a ouvert tout récemment à Bordeaux.

Partager
Tweeter

Lenz-Zenoy2

Créée fin 2015, la galerie COX avait rassemblé 7 artistes graffeurs pour l’ouverture de ses portes et avait fait parler d’elle dans la presse locale. Située à quelques mètres du CAPC (Musée d’Art Contemporain), elle est la première du genre à Bordeaux à se consacrer à l’art urbain. La COX s’étale sur deux étages qui s’illustrent chacun par deux ambiances, l’ensemble réparti sur 500 mètres carrés. Les artistes exposés sont connus localement ou de renommée internationale et ont l’opportunité de toucher un autre public et de diffuser leur travail plus largement.

Le 13 mai prochain, la galerie accueille les artistes LENZ et ZENOY. Le premier est toulousain et fait partie de la génération graffiti de la fin des années 90 qui exerce ses talents sur toiles par l’utilisation des briques LEGO. Le second est l’un des artistes les plus prolifiques de sa génération, omniprésent dans le métro parisien dès la fin des années 80. Une technique et un oeil incomparable pour cet artiste phare respecté de la scène graffiti.

DSC_0624

TAGZ’N’TOYZ @COX GALLERY – le 13 mai

Pour en savoir un peu plus sur la galerie, voici notre entretien avec le directeur Laurent Tritschler, et Aurore Planchot, responsable de communication qui travaille à ses côtés.

Quels sont vos parcours respectifs ? Qu’est-ce qui vous a amené à ouvrir une galerie dans ce domaine ?
Aurore : Pour ma part, je termine l’ICART (école de médiation culturelle et de marché de l’art) et je me dirige vers le marché de l’art. D’où ma position pour accompagner Laurent !

Laurent : Après une expérience passionnante en Chine au sein d’un atelier de 40 peintres qui pratiquaient l’art décor, je me suis consacré à ce domaine qui me ressemble. Bien plus que d’autres expériences antérieures…

Est-ce que le montage de cette galerie a été difficile ? Comment ce concept a-t-il été accueilli autour de vous ? 
En ce qui concerne les difficultés, il n’y en a pas eu réellement… Le projet a même été très bien accueilli ! Il faut dire qu’après l’expo collective TRANSFERT de l’été dernier qui a fait un carton, la COX Gallery a apporté un nouvel élan au street-art à Bordeaux, ce qui a séduit pas mal de monde !

Avez-vous d’autres projets ou concepts qui viendraient compléter l’offre de galerie ?
Pour l’instant, nous allons rester sur la galerie (on ne dévoile pas tout maintenant !) mais oui la COX veut rendre l’art urbain accessible à tous. Nous insistons sur le fait que la galerie expose des artistes issus du street-art, mais pas que ! Nous pouvons aussi exposer des artistes qui représentent la rue dans leurs oeuvres sans pour autant être de vrais street artistes.

Votre positionnement est-il uniquement national ? Envisagez-vous de promouvoir d’autres artistes au travers de collaborations internationales ? 
Pour notre première expo, nous avions un seul bordelais, ALBER, qui est très présent sur la scène bordelaise ! Mais nous souhaitons travailler aussi bien avec des artistes d’ici et d’autres qui sont internationaux. On souhaite représenter la diversité des scènes artistiques !

COX GALLERY
48 bis rue Ferrere 33000 Bordeaux

lenzenoy


article similaire

publicité