gradient

CLIQUE N’IMPORTE OÙ ECHAP (ESC) POUR QUITTER

Abandoned Pools | Le projet photographique de TARO HIRANO


Par , publié le 30/04/13 à 11:04  |  263  lecture(s)

Partager
Tweeter

Fondateur du magazine de skate japonais « SB », Taro Hirano est un photographe de skate professionnel. Son domaine de prédilection est la street culture. Laissez-vous séduire par sa série Abandoned Pools…

// Lords of Dogtown & Co

En 2004 Taro Hirano expose sa série Abandoned Pools consacrée, comme son nom l’indique, aux vestiges de piscines qui émaillent la côte Ouest des États-Unis. Un livre en est tiré en 2005, sobrement intitulé Pools.

La douceur et l’absence prédominent dans ces images. Pourtant au-delà de l’impression d’abandon, une forme de sérénité domine. Les couleurs froides légèrement surexposées au fort soleil californien y sont peut-être pour quelque chose, de même que les lignes épurées des bacs vidés de leur eau et à première vue de leur sens. Mais pas pour tout le monde. Il n’y a aucun être humain, aucune prouesse acrobatique, pas de savant arrêt sur image. Seule la photographie d’une petite planche retournée, dernière image de l’ouvrage, fait explicitement référence au monde du skate.

Pourtant comment ne pas y penser ? Les piscines vides de la côte Ouest sont presque aussi représentatives de la culture skate qu’une rampe exclusivement destinée à cet effet. On s’attendrait presque à voir les Z-Boys débarquer d’un instant à l’autre et réinventer le skate sous nos yeux. Comment, surtout, ne pas ressentir une pointe d’excitation en imaginant les conditions de glisses parfaites que certains fonds, parfaitement bleus et sensuellement lisses semblent promettre ?

// L’essence de la glisse

Hirano se concentre ici sur l’essence de la glisse : l’attrait de la surface que la semi-abstraction de certaines images souligne encore davantage, mettant en valeur les courbes et les tremplins potentiels. Les images sobrement reproduites en pleine page dans le livre et en très grand format dans l’exposition viennent également accentuer ces sensations.

C’est là la force des images d’Hirano, son originalité aussi, parvenir à faire ressentir le skate plutôt qu’à le montrer, sans show off, sans spectaculaire. Sans rien non plus qui permette d’inscrire ces photographies dans une période précise, et la font ainsi vieillir presque instantanément.

Seuls quelques graffitis vaguement politisés nous donnent de vagues indices, mais viennent surtout rappeler les liens intemporels entre skate et contre-culture. On est à mille lieux des images skate/mode qui pullulent dans le domaine, et c’est rafraîchissant…

| ABANDONED POOLS – By TARO HIRANO


voir aussi

publicité